Debut d'une carriere immobiliere

A partir de janvier 1979 (48 ventes de maisons individuelles), Rémy Houtin devient à la fois vendeur dans une société de maison individuelle jusqu’en 1980. Il est ensuite démarché par Anjou Bâtisseurs en 1980, il y est en charge de la commercialisation de maisons individuelles et de la recherche foncière jusqu’en 1992 (plus de 800 maisons vendues dans le groupe).


A partir de 1986, la première loi de défiscalisation (loi Méhaignerie) transforme profondément le monde de l’immobilier et encourage vivement l’investissement locatif. Elle permet par exemple de créer des structures pour vendre des maisons à des investisseurs bénéficiant de cette loi.


1991 et 1992 sont  deux années extrêmement sensibles dans l’immobilier en raison de la guerre du Golfe. Pendant presque 12 mois, il n’y a que très peu d’activité en général et les programmes immobiliers stagnent, beaucoup de promoteurs déposent le bilan. Ceux qui survivent à la crise sont ceux qui possèdent du stock. Remy Houtin est ainsi démarché chez Chaigne-immobilier à Nantes (12 programmes immobiliers avec 250 lots répartis sur ces programmes) entre 1992 et 1993 pour déstocker 250 lots d’appartements construits sur plusieurs résidences à Nantes.


Remy Houtin et son équipe parviennent à déstocker ce promoteur en seulement un an (1993) notamment au travers de plusieurs salons de l’immobilier à Paris. Ces derniers sont aussi l’occasion pour son épouse et lui d’être démarchés par Robert Monne à Toulouse qui lui aussi connaît alors des difficultés pour vendre son stock.